Le Metronum, lieu des musiques actuelles à Toulouse

Le Metronum continue à célébrer ses 10 ans en 2024 avec de nouvelles dates exceptionnelles à découvrir dès maintenant !

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
Gratuit

Haïdouti Orkestar + Lorkê Lorkê

Soirée de la Diversité

Gratuit, dans la limite des places disponibles
Vendredi 31 mai — 20h
oriental groove

L’esprit d’Odyssea planera sans nul doute sur cette nouvelle Soirée de la Diversité ! Au programme, le brass band turc & tzigane Haïdouti Orkestar, dont le dernier album en date, « Yuh Yuh » semble de prime abord exprimer la joie, mais ne vous méprenez pas, il s’agit d’un cri de vindicte ! Les mélodies traditionnelles y côtoient des morceaux groovy et modernes, fruit d’un travail de compositions originales. Des morceaux mosaïques forment un grand tout où joie et mélancolie, colère et espoir se côtoient, avec des hommages à la culture kurde, alévie, ou encore à Tchaïkovski.

Et puis, quelque part entre Altın Gün, Acid Arab et Omar Souleyman, les compositions de Lorkê Lorkê nous entraînent dans un tournis rétro-futuriste oscillant entre traditions du moyen-orient et grooves électriques. Sur scène, la musique est sublimée par les chorégraphies dervish & tribal-fusion de sa danseuse. Une odyssée sonore à ne pas manquer !

 

Dans le cadre du Mois des diversités culturelles organisé en partenariat avec la Mission égalité diversités et Toulouse diversités, Conseil toulousain des résidents étrangers de la Mairie de Toulouse.

 

Restauration sur place avec Anne-Sophie KWONG
1 / 2

© Margot Morel

Haïdouti Orkestar

brass
band
turc
tzigane
Leur 5ème album, Yuh Yuh, est aussi le titre du morceau d’ouverture. D’aucuns penseront que ces deux syllabes expriment la joie, mais ne vous méprenez pas, il s’agit d’un cri de vindicte ! La chanson dénonce l’iniquité d’un certain régime politique qui assujettit son peuple, vole, trompe, manipule et ment sans vergogne. C’est donc un album tout en contrastes que nous offre le Haïdouti. Y compris dans le choix du répertoire aux allures d’archipel : Les mélodies traditionnelles côtoient des morceaux groovy et modernes, fruit d’un travail de compositions originales. A l’image de Harf'yle, le dernier titre de l’album, signé par le chanteur Zéki Ayad Çölaş, dont l’inspiration trouve ses racines dans la culture alévie. Aux antipodes ce cette évocation poétique, l’on est appelé à danser, le temps d’une chanson, en compagnie de Toma Feterman invité sur A l’Est. Et puis, avec Junska Igra (composition Alon Peylet), l’on rend hommage au grand Tchaïkovski en donnant des couleurs tsiganes à sa fameuse « Barcarolle de juin ». Hommage également rendu à la culture kurde grâce à Edika Gunduz (invitée)qui chante l’amour en Kurmanci (un des trois dialectes kurdes). Semlé évoque le prénom de l’être chéri… Ainsi, de la même manière que l’archipel forme un ensemble mosaïque mais indissociable, ces onze morceaux forment un grand tout où joie et mélancolie, colère et espoir se côtoient. Nous sommes bien dans l’air du temps…

Lorkê Lorkê

Quelque part entre Altın Gün, Acid Arab et Omar Souleyman, les compositions de Lorkê Lorkê nous entraînent dans un tournis rétro-futuriste oscillant entre traditions du moyen-orient et grooves électriques. Sur scène, la musique est sublimée par les chorégraphies dervish & tribal-fusion de sa danseuse. Incarné par une voix et entraîné par une section rythmique explosive, le groupe nous embarque dans une odyssée sonore et visuelle pleine de surprises. Les couleurs envoûtantes d’une guitare cosmique et un synthé décomplexé nous plongent dans une atmosphère musicale moderne et décalée. En dialogue avec les musiciens, les chorégraphies oriental-fusion d’une danseuse viennent tantôt nous captiver, tantôt nous inviter à la fête.

Et si ? Récits des possibles

projection
installation
vidéo
Un groupe d’habitant·e·s de Rangueil, accompagné par les Vidéophages, est amené à participer à la création d’une vidéo artistique qui sera diffusée à travers une installation audiovisuelle. Cette vidéo est composée des témoignages sonores récoltés à la Maison de quartier Rangueil et au Café l'Astronef et d’images d’archives préservées et mises à disposition par la Cinémathèque de Toulouse. Après un temps d’initiation à la prise de son, nous prenons en main les microphones pour enregistrer les réponses des habitant·e·s aux questions suivantes : Et si tu étais né·e ailleurs / ici ? Et si tu étais un homme / une femme ? Et si c’était possible ? Avec sérieux et humour à la fois, l’idée est de découvrir les vies des personnes qui nous entourent, bousculer les positionnements de chacun et aborder simplement des sujets qui semblent éloignés mais qui nous touchent à toutes et à tous. Ces récits précieux sont ensuite mélangés avec les images du passé, tournées en pellicule, pour donner à voir une vidéo qui nous amène à la fois dans l’ici des réalités quotidiennes et dans l’ailleurs grâce à la poésie qui se dégage des images et des mots.

Accès et contact

Le Metronum

2, rond-point Madame de Mondonville 31200 Toulouse

Newsletter

Abonnez vous à notre newsletter mensuelle !

What's inside

Nouveauté concert
Actualités
Promotion ponctuelle
Ateliers